Est-ce que c’est bon pour moi une matière grasse ?

Les gras alimentaires, est-ce que c’est bon ou mauvais ?

En fait, les deux sont une bonne réponse. Tu sais, les gras ne sont pas tous créés de façon égale et ne se valent pas tous.

La réalité sur les gras

Les gras qui sont excessivement transformés, les gras hydrogénés et les gras « trans » qui sont utilisés dans les plats préparés et dans la nourriture préemballée peuvent être extrêmement dommageables pour le corps. Ainsi, ils peuvent mettre en péril :

  • le système cardiovasculaire,
  • le système immunitaire,
  • et contribuer à des problèmes de comportement.

Bien sûr, ils peuvent aussi faire prendre du poids, causer des éruptions cutanées, faire monter la pression artérielle et mettre une surcharge sur le foie.

Cela dit, notre corps a besoin de gras pour son isolation, en guise de protection, afin de bien gérer l’absorption de vitamines et minéraux et pour protéger nos organes. De bons gras de qualité peuvent stabiliser notre métabolisme, garder nos hormones à un niveau régulier, nourrir notre peau et nos ongles, et faire en sorte que notre corps garde un bon fonctionnement général fluide.

Où trouver de bons gras :

  • Les avocats, les olives et la noix de coco sont de très bonnes sources de gras ;
  • Le saumon sauvage et les œufs biologiques en fournissent également ;
  • On en trouve dans les noix entières et les graines, ainsi que leur beurre (comme l’amande et le tahini) ;

Il est très important de toujours chercher à se procurer des huiles de haute qualité, pressées à froid, de première pression et extra vierges. En autant que possible, on essaie d’éviter les huiles raffinées. Pourquoi ? Eh bien, pour le bien de votre santé parce que celles-ci sont extraites à l’aide de solvants !

Quelle est la différence entre une huile vierge et une huile raffinée?

Une huile végétale sera qualifiée de vierge ou de raffinée selon son mode d’extraction. Si l’extraction s’opère par pression, elle est qualifiée d’huile vierge. Si l’extraction s’opère par solvants, nous l’appelons huile raffinée, ce qui permet d’obtenir une huile « standardisée » par modification de ses acides gras.

Pourquoi raffiner une huile?

Premièrement, pour les coûts ! Car, en effet, comme il y a moins de pertes lors de la fabrication d’huile raffinée, c’est donc plus rentable pour une entreprise.  

Deuxièmement, lorsqu’on utilise des solvants pour extraire huile, cela nous donne un produit dit ‘’standardisé’’, signifiant ainsi qu’il y a :  

  • Altération des antioxydants naturels. 
  • Dégradation des acides gras essentiels (oméga 3, oméga 6).
  • Formation de nouveaux éléments peu favorables à la santé, en raison de la chaleur trop élevée et des solvants utilisés.
  • Appauvrissement de la saveur naturelle de l’huile au point d’en arriver, parfois, à ne donner aucune saveur!

Comment utiliser les bons gras :

  • Pour la cuisson à haute température (au four ou pour faire sauter les aliments), essayer le ghee (beurre clarifié) ou l’huile de noix de coco.
  • Pour les plats sautés, essayer l’huile d’olive ou d’avocat biologique vierge pressée à froid.
  • Les huiles de lin, de sésame et sésame rôti, de noix de noyer et de graines de citrouille sont plus utilisées pour les sauces non chauffées ainsi que dans les salades.

Les bonnes huiles sont plus coûteuses et c’est normal, car elles sont de loin plus bénéfiques pour notre santé. Par contre, c’est un bel investissement dans notre corps !

Vitalité et douceur 😉

7 trucs pour booster ton système immunitaire

La chose que je trouve la plus déplorable avec cette situation que nous vivons en ce moment en lien avec la pandémie, c’est le manque d’informations qu’on reçoit pour nous aider avec notre santé immunitaire.

Notre gouvernement ne cesse de nous bombarder de trucs informatisés sur le virus, mais moi je ne vois pas beaucoup d’informations qui se rapportent à notre alimentation. Et pourtant, notre façon de vivre et nos choix quotidiens affectent tous notre système immunitaire.

Je sais que notre système de santé publique n’en est pas un de médecine intégrative, mais je pense qu’il y aurait tout de même place à une ouverture d’esprit, surtout dans une situation comme celle-ci.

Pratiquer ces 7 recommandations dans ta vie va t’aider grandement afin d’améliorer et de booster ton système immunitaire. Dans un temps où l’on nous parle constamment de virus et que la distanciation s’impose, et probablement pour longtemps, il est d’autant plus important de mettre en pratique ces recommandations.

Donc, j’ai décidé de te partager quelques trucs hyper faciles qui peuvent faire toute la différence pour augmenter ta défense immunitaire, et ce, même si tu es en forme ou que tu ne souffres pas de maladies.

Bien manger et bien vivre aident considérablement à bâtir ton système immunitaire autant pour aujourd’hui que pour demain. Par contre, bien manger n’est qu’UNE des clés seulement du succès pour réussir. Je t’en présente 7 ici. Il y en a d’autres, bien sûr!

Comment booster ton système immunitaire ;

  1. Avoir un minimum de 7 à 8 heures de sommeil par nuit
  2. Manger plus de légumes et de fruits dans les couleurs de l’arc-en-ciel
  3. Éviter les aliments transformés et les gras trans
  4. Manger moins de sucre
  5. Consommer peu d’alcool
  6. Faire de l’exercice comme de la marche, du yoga, du Qi-Gong
  7. Pratiquer la méditation à raison de 3 séances de 10 minutes

Ironiquement, la distanciation ne nous aide pas à renforcer notre système immunitaire. Au contraire, elle l’affaiblit. Et le stress affaiblit aussi grandement notre système!

Tu as donc 7 trucs faciles, simples et efficaces à intégrer dans ta vie. Si ce n’est pas déjà dans tes habitudes de vie, commence alors par faire 2 ou 3 trucs seulement et lorsque ceux-ci seront bien intégrés dans ta routine journalière, tu pourras en ajouter un autre, jusqu’à ce que ces 7 trucs soient pratiqués quotidiennement.

C’est très efficace et tu pourras voir la différence dans ta vie.

En santé, xo

Est-ce que tes peurs te paralysent ?

Est-ce que je suis la seule qui se souvient de la crise du passage de 1999 à l’an 2000 ?

On avait vécu une vraie crise de panique au Canada (et ailleurs) qu’on avait surnommée « le bug de l’an 2000 » alors qu’on craignait un problème avec tout ce qui concernait les systèmes informatiques. Si jamais tu veux faire un petit retour dans le passé, clique sur le lien ci-dessous

Il y a déjà 20 ans de cela et nous nous sommes alarmés pour rien, car nos systèmes informatiques ont réussi à tenir le coup. À l’époque, on ne parlait que de cette crainte à la télévision, à la radio et dans les journaux. Les gens faisaient même des provisions, car ils avaient peur de ne pouvoir s’approvisionner en nourritures, en eau et aussi en argent. Cette peur se répandait très rapidement, et comme la plupart des gens y croyaient, ils vivaient dans l’inquiétude et dans la crainte.

Cependant, rien de ce qui avait été prédit n’est arrivé. 

Voilà donc l’exemple parfait qui illustre bien que beaucoup de nos peurs, ou des peurs que les gens nous transmettent ne se réalisent jamais. Sais-tu, en fait, que 91,4 % de nos peurs ne se réalisent pas1 ?

Il est très clair qu’on est bons en titi pour se conter des peurs !!! 

Ce que tu ne sais peut-être pas, par contre, c’est tout le dommage que cela fait subir à ton corps à long terme, si tu vis constamment dans la peur.

Il est tout à fait normal d’avoir peur s’il y a une raison valable. Par exemple, si tu vois ton enfant traverser la rue et que tu constates qu’une auto arrive à toute vitesse, tu réagiras prestement en allant chercher ton enfant dans un temps record, pour traverser la rue ou revenir d’où il partait. Dans ce cas, la peur t’a parfaitement servie et t’a donné l’énergie nécessaire pour réagir en toute vitesse et sauver la vie de ton enfant. 

Ça, c’est une peur qui active ton système nerveux sympathique qui, en retour, produit une hormone importante qu’on appelle adrénaline qui est sécrétée par les glandes surrénales. Et c’est grâce à cette adrénaline que tu as eu l’énergie et la force de réagir sans même avoir à y penser. Parfois, il peut même s’agir d’une force hors du commun.

C’est magnifique que notre corps soit fait ainsi. Le gros problème cependant, c’est qu’aujourd’hui les gens se retrouvent continuellement dans cet état physique, alors qu’il n’y a aucune réelle urgence, mais plutôt des peurs incontrôlables, des angoisses, des soucis et des situations stressantes qui activent notre système nerveux sympathique qui lui passe en mode d’action. Bien sûr, ceci a de lourdes conséquences sur notre organisme, car cela épuise le corps et c’est un élément qui augmente l’inflammation à long terme.

Il est donc très important de s’arrêter pour prendre conscience de ce qui affecte notre corps, et de réaliser qu’on peut choisir de réagir autrement.

Je suis bien consciente que c’est difficile de contrôler nos peurs et nos pensées, mais je sais aussi que c’est un exercice qui est possible et réalisable avec la patience et la constance. D’ailleurs, la méditation de pleine conscience est un moyen excellent pour aider à réduire ou contrôler les peurs.

Donc, la prochaine fois que tu te retrouveras dans une situation où tes peurs, ou ton angoisse, prendront le dessus sur ton organisme, rappelle-toi de ce texte et respire profondément pour ainsi aider ton corps de se remettre en mode de système nerveux parasympathique, qui fait tout le contraire de ce que fait le système sympathique (celui qui s’active en situation de stress), c’est-à-dire passer en mode relax !

Santé et bien-être,

Anne

1,
Photo by  Alexander Krivitskiy on Unsplash

Une nouvelle année, des nouveaux défis !

Une nouvelle année qui commence ! Je suis bien excitée de voir ce que cette année me réserve. Et vous ?

L’année 2018 a été une année magnifique pour moi. J’ai réussi les deux cours que j’avais entrepris, et mes diplômes sont en route. J’en suis fière, car je n’avais aucune idée de la façon dont allait se passer le retour sur les bancs d’école dans la réalité de la vie.

Ce fut donc une année de grands défis pour moi. Des défis que j’ai relevés avec joie et qui m’ont donné de la force, du courage et de la persévérance. Je suis très reconnaissante de pouvoir faire ce qui me passionne, avec des gens qui me poussent à aller au-delà de ma zone de confort, et ce, afin que je puisse continuer d’apprendre sur moi et sur l’être l’humain.

Dans le domaine où j’ai choisi de me perfectionner, il y a toujours de nouvelles données scientifiques qui sont très importantes et à prendre en considération afin de bien servir ma clientèle. Alors je continue mes recherches et je me perfectionne tranquillement, jour après jour, sur les maladies auto-immunes et sur la douleur chronique, dans le but d’apprendre comment manger adéquatement pour arriver à renverser le processus de la douleur et même diminuer celle-ci.

Vous verrez durant l’année que mes blogues vont prendre une nouvelle direction, tout en restant toutefois dans la même ligne. Hé ! Hé ! Hé !… Je sais que ce n’est pas clair !

En fait, j’ai réalisé que, parfois, lorsque je parle ou j’écris, je pense que les gens savent automatiquement de quoi je parle et qu’ils comprennent le langage que j’utilise. Il m’est venu à l’esprit que ça fait plus de deux ans et demi que je trempe dans ce langage et que j’ai moi-même parfois encore de la difficulté à savoir ce que ça veut dire.

Donc, avec cette prise de conscience, je vais prendre le temps de définir et de vous décrire des trucs pertinents et bons à savoir, toujours dans le but de vous aider encore plus avec votre santé.

J’ai hâte, car j’ai de belles nouveautés qui vous seront dévoilées dans les semaines à venir !

Santé, Bonheur et Vitalité pour 2019

Je vous souhaite une belle année, et surtout, santé et vitalité pour 2019 !

Anne xo

Merci à Natercia Photographe pour mes magnifiques photos!