Est-ce que tes peurs te paralysent ?

Est-ce que je suis la seule qui se souvient de la crise du passage de 1999 à l’an 2000 ?

On avait vécu une vraie crise de panique au Canada (et ailleurs) qu’on avait surnommée « le bug de l’an 2000 » alors qu’on craignait un problème avec tout ce qui concernait les systèmes informatiques. Si jamais tu veux faire un petit retour dans le passé, clique sur le lien ci-dessous

Il y a déjà 20 ans de cela et nous nous sommes alarmés pour rien, car nos systèmes informatiques ont réussi à tenir le coup. À l’époque, on ne parlait que de cette crainte à la télévision, à la radio et dans les journaux. Les gens faisaient même des provisions, car ils avaient peur de ne pouvoir s’approvisionner en nourritures, en eau et aussi en argent. Cette peur se répandait très rapidement, et comme la plupart des gens y croyaient, ils vivaient dans l’inquiétude et dans la crainte.

Cependant, rien de ce qui avait été prédit n’est arrivé. 

Voilà donc l’exemple parfait qui illustre bien que beaucoup de nos peurs, ou des peurs que les gens nous transmettent ne se réalisent jamais. Sais-tu, en fait, que 91,4 % de nos peurs ne se réalisent pas1 ?

Il est très clair qu’on est bons en titi pour se conter des peurs !!! 

Ce que tu ne sais peut-être pas, par contre, c’est tout le dommage que cela fait subir à ton corps à long terme, si tu vis constamment dans la peur.

Il est tout à fait normal d’avoir peur s’il y a une raison valable. Par exemple, si tu vois ton enfant traverser la rue et que tu constates qu’une auto arrive à toute vitesse, tu réagiras prestement en allant chercher ton enfant dans un temps record, pour traverser la rue ou revenir d’où il partait. Dans ce cas, la peur t’a parfaitement servie et t’a donné l’énergie nécessaire pour réagir en toute vitesse et sauver la vie de ton enfant. 

Ça, c’est une peur qui active ton système nerveux sympathique qui, en retour, produit une hormone importante qu’on appelle adrénaline qui est sécrétée par les glandes surrénales. Et c’est grâce à cette adrénaline que tu as eu l’énergie et la force de réagir sans même avoir à y penser. Parfois, il peut même s’agir d’une force hors du commun.

C’est magnifique que notre corps soit fait ainsi. Le gros problème cependant, c’est qu’aujourd’hui les gens se retrouvent continuellement dans cet état physique, alors qu’il n’y a aucune réelle urgence, mais plutôt des peurs incontrôlables, des angoisses, des soucis et des situations stressantes qui activent notre système nerveux sympathique qui lui passe en mode d’action. Bien sûr, ceci a de lourdes conséquences sur notre organisme, car cela épuise le corps et c’est un élément qui augmente l’inflammation à long terme.

Il est donc très important de s’arrêter pour prendre conscience de ce qui affecte notre corps, et de réaliser qu’on peut choisir de réagir autrement.

Je suis bien consciente que c’est difficile de contrôler nos peurs et nos pensées, mais je sais aussi que c’est un exercice qui est possible et réalisable avec la patience et la constance. D’ailleurs, la méditation de pleine conscience est un moyen excellent pour aider à réduire ou contrôler les peurs.

Donc, la prochaine fois que tu te retrouveras dans une situation où tes peurs, ou ton angoisse, prendront le dessus sur ton organisme, rappelle-toi de ce texte et respire profondément pour ainsi aider ton corps de se remettre en mode de système nerveux parasympathique, qui fait tout le contraire de ce que fait le système sympathique (celui qui s’active en situation de stress), c’est-à-dire passer en mode relax !

Santé et bien-être,

Anne

1,
Photo by  Alexander Krivitskiy on Unsplash

Tout le monde connaît la solution à ton problème !

Oui, je sais, je suis un peu sarcastique avec mon titre. Depuis que je suis coach certifiée dans mon domaine, soit la fibromyalgie et le syndrome du côlon irritable, je me rends compte qu’il y’a beaucoup de mauvaises informations qui circulent sur Internet. Et même tout particulièrement dans certains groupes qui sont là soi-disant pour aider les gens ayant des problèmes précis et particuliers.

Le problème majeur, c’est que souvent les gens ont essayé une chose qui a heureusement bien fonctionné pour eux. Ils croient donc qu’automatiquement cela va également fonctionner à merveille pour tout le monde. Sauf que non ! C’est loin d’être la réalité !

Bien sûr, il y a de grandes lignes qui sont communes, par contre, comme chaque personne a sa propre génétique et ses problèmes de santé, cela doit être sérieusement pris en considération lorsqu’on travaille ces problèmes. Il y a beaucoup d’éléments à considérer et c’est loin d’être le « one size fits all».

Ce qui m’attriste énormément, c’est de voir le découragement des gens qui ont suivi certaines de ces recommandations et qui se retrouvent très déçus après les avoir mises en pratique, car ils n’ont pas eu le même résultat. Donc, pour eux, la méthode x n’est bonne que pour aller à la poubelle alors qu’en fait, il est plus probable que la personne qui en a fait l’essai n’a pas adapté la façon de faire à sa réalité de vie à elle, selon ses besoins spécifiques.

Ce n’est vraiment pas facile lorsque tu vis étroitement avec ta douleur et tes symptômes, d’en d’arriver à voir plus loin que ce que tu vis et de faire un choix éclairé. Parfois, ça demande de l’aide extérieure.

Pour avoir moi-même vécu longtemps avec des symptômes de fibromyalgie, tels que des troubles de mémoire à court terme, des difficultés de concentration, des migraines et de la paresthésie, pour n’en nommer que quelques-uns, je sais pertinemment qu’il m’était nécessaire d’avoir une personne de confiance pour m’aider à ne pas me perdre ou me faire duper.

Parfois, on a l’impression que personne ne nous comprend et qu’on est seule à vivre cette douleur ; que nos symptômes sont imaginaires même si on sait très bien qu’ils sont réels. Cliquez pour tweeter C’est tellement important d’être bien entourée de gens qui nous comprennent et qui ne nous jugent pas. C’est tout aussi important de faire attention à l’information à laquelle on croit, ainsi que la validité du site ou de l’endroit où on va chercher cette information.

Si tu souhaites obtenir de l’information juste et à jour sur la fibromyalgie ainsi que sur le syndrome du côlon irritable, je t’invite à joindre mon groupe Facebook où j’en parle en connaissance de cause (études certifiées) et avec mon expérience de vie.

Anne xo,

Ça t’intéresse le bien-être ?

Trouves-tu que plus ça va, plus il y a une fête pour à peu près tout ? Moi, oui !

Quand j’ai vu qu’il avait une fête pour le bien-être, ma première réaction n’était pas si enthousiaste puisqu’il me semble que cela va de soi qu’on désire vivre le bien-être au quotidien. Non ?

J’ai donc fait des recherches pour satisfaire ma curiosité. De plus, je me disais, « C’est quoi au juste la Journée mondiale du bien-être et ça change quoi ? »

D’où vient cette idée ?

Premièrement, Journée mondiale du bien-être, c’est une traduction de l’anglais pour Global Wellnes Day.

 

gwd-768x318

Cette journée a été créée par Belgin Aksoy, sa fondatrice, et a été célébrée pour la première fois en Turquie, en 2012. Une journée dédiée à « vivre bien », ce qui est maintenant accepté et reconnu mondialement. C’est donc rapidement devenu un mouvement planétaire !

En 2018, le Global Wellness Day a été célébré simultanément dans 130 pays, dans 5000 locations différentes et à travers des évènements divers.

Une journée de sensibilisations à plusieurs objectifs :

  • Reconnaître la valeur de nos vies ;
  • Faire une pause et réfléchir, même si ce n’est qu’une journée dans l’année ;
  • Être libéré du stress de la vie quotidienne et des mauvaises habitudes ;
  • Faire la paix avec soi-même ;
  • Se sensibiliser au bien-vivre et à l’augmentation de la motivation, non seulement durant cette journée, mais aussi pour les 364 jours qui restent

Quand cette journée va-t-elle avoir lieu ?

Au Canada et ailleurs, la célébration a lieu le 8 juin, mais ici au Québec c’est le 9 juin qu’on célèbre La Journée mondiale du bien‑être.

L’idée de cette journée, c’est vraiment de prendre conscience de notre bien-être avant qu’on soit malade. C’est de s’arrêter pour réaliser que le bien-être, c’est beaucoup plus que juste la santé physique et que cela englobe toutes les sphères de nos vies. C’est aussi de prendre conscience que les sphères de nos vies sont toutes interreliées, les unes aux autres, et qu’elles nous influencent. Ainsi, négliger un aspect de l’une ou l’autre de nos vies nous amène à vivre en compensation, en déséquilibre, en manque d’harmonie et cela peut nous occasionner des problèmes chroniques.

Je suis vraiment d’accord avec cette belle journée de bien-être, car finalement ce sont mes valeurs, que je prône ici sur le blogue et dans mes coachings. Mes clientes vous diraient que c’est ce que je leur dis plusieurs fois pendant nos rencontres. Cette journée, c’est tout à fait mon style de vie !

En terminant, voici 7 choses simples et faciles, qu’il est suggéré de mettre en pratique afin d’amorcer ce bien-être si précieux, et avec lesquelles je suis en accord avec à 100 %.

  • Marcher durant une heure par jour
  • Boire plus d’eau ;
  • Ne pas utiliser des bouteilles de plastique
  • Avoir une alimentation saine
  • Faire une bonne action pour briser ses préjugés
  • Manger en famille, avec les gens que l’on aime
  • Se coucher avant 22 heures

Maintenant, à vous de voir si c’est une journée importante pour vous, ou plutôt une façon de vivre…

Vitalité et harmonie à toi, Anne xo !

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EP02: Qu’est-ce qui m’a poussée à retourner à l’école pour devenir une coach certifiée ?

Cette semaine, je vous parle de mes problèmes de santé et de la façon dont cela m’a amenée à devenir moi-même une coach certifiée.

  • Fibromyalgie aiguë
  • Douleur chronique du plancher pelvien chronique
  • Endométriose
  • Fatigue chronique
  • (SCI) Syndrome du côlon irritable
  • Sinusite chronique
  • Problèmes chroniques d’estomac
  • Migraines et céphalées chroniques
  • Insomnie chronique
  • Problèmes chroniques de bronches
  • Problèmes de peau (sensibilité extrême)
  • Sensations de brûlure sur la peau
  • Ménopause très précoce
  • Sensibilité extrême de l’ouïe, des yeux et au toucher
  • Douleur dans tous les membres
  • Et j’en passe…

À la fin de l’année 2016, lorsque j’étais au plus creux de ma vie physique, émotionnelle et physiologique en raison de la douleur insupportable que je subissais, j’ai fait un choix qui m’a littéralement empêchée de me retrouver dans un fauteuil roulant.

J’ai donc effectué mes propres recherches pendant plusieurs semaines, et j’ai finalement trouvé une façon de manger qui m’a aidée à m’en sortir et à retrouver la santé dans tous les aspects de ma vie.

Je te mentirais cependant si je te disais que ce fut tout le temps facile !

Comme je suis une femme passionnée qui aime aider les gens, les encourager et les motiver, j’ai donc décidé de suivre une formation afin de pouvoir redonner l’espoir à d’autres personnes qui sont aux prises avec ce genre de problèmes, car je connais très bien la souffrance chronique au quotidien.

Bonne écoute !

Anne

P.S. Vous pouvez vous abonner sur iTunes. Un podcast par semaine sera offert le mardi.

 

 

Les problèmes intestinaux, c’est « merdique » !

Tu souffres de douleur abdominale depuis trop longtemps et tu n’es pas trop certaine pourquoi ? Eh bien, continue ta lecture, car ce billet est pour TOI !

Souffres-tu aussi d’un ou de plusieurs de ces symptômes ?

  • Diarrhées qui ne finissent plus.
  • Maux de ventre.
  • Crampes intestinales ou inconfort après avoir mangé.
  • Ballonnements qui te font sentir comme si tu allais accoucher d’une minute à l’autre.
  • Problèmes de digestion.
  • Brûlures d’estomac.
  • Reflux gastrique.
  • Constipation.
  • Flatulences.
  • Nausée après avoir mangé.
  • Douleur dans tes jointures (comme de l’arthrite).
  • Une grande fatigue.

Anne Leblanc Bien-être intégral

Ce ne sont là que quelques symptômes pouvant décrire ce qui a trait en particulier au domaine des troubles inflammatoires du tube digestif, tels que :

  • la colite ;
  • le syndrome de l’intestin perméable ;
  • le syndrome du côlon irritable ;
  • la maladie intestinale inflammatoire.

Si tu vis avec ces symptômes depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines, je te suggère fortement de consulter ton médecin afin de vérifier s’il ne s’agit pas de l’une de ces maladies.

Il n’existe malheureusement pas vraiment d’examen pouvant confirmer le diagnostic du syndrome du côlon irritable et de l’intestin perméable. Par contre, pour avoir eu les deux pendant des années, je peux te certifier que si tu en souffres, tu le sais probablement déjà !!!

Cependant, ce que tu ne sais peut-être pas, c’est qu’il est possible de réduire considérablement les symptômes, et même de les éliminer complètement, pour retrouver toute ta vitalité !

Assurément, ça demandera des choix qui peuvent parfois être plus difficiles au début, je l’avoue, mais je peux te garantir que ça vaut la peine de l’essayer pour réussir à éliminer la souffrance et tous les malaises que ces maladies causent. Je parle en connaissance de cause ici, car j’ai été plus de 10 ans à vivre avec la douleur et les symptômes du côlon irritable et le syndrome de l’intestin perméable. C’est loin d’être agréable et c’est très douloureux, j’en sais quelque chose !

La bonne nouvelle, c’est que c’est réversible et que les résultats sont très encourageants quand on décide de faire les changements de vie nécessaires.

Pendant mes cours en 2018, j’ai beaucoup appris sur le rôle des intestins ainsi que sur les maladies auto-immunes. J’ai aussi découvert bien des choses sur le lien que cela avait avec la douleur chronique. C’est fascinant de voir comment la nourriture qu’on mange peut faire deux choses : créer ta santé ou te rendre malade!

Savais-tu qu’il existait 5 causes à toutes les maladies ? Bien oui ! Moi aussi j’ai été surprise quand j’ai lu cette information. Selon le docteur Mark Hyman, voici les 5 causes en question :

  • les allergènes
  • les microbes
  • les toxines
  • un régime alimentaire pauvre
  • et le STRESS !

Ce que je trouve vraiment intéressant et encourageant dans tout cela, c’est que parmi ces 5 causes, il y en a 3 où nous avons la possibilité de changer bien des choses pour notre vie. Cela revient à dire qu’on diminue les risques de maladie, ce qui nous donne comme résultat une meilleure qualité de vie, avec moins ou peu de souffrance !

As-tu besoin d’apporter des changements majeurs dans ta santé ?

Es-tu découragé(e) de ne pas savoir comment t’y prendre ?

Si tu as répondu oui à une de ces deux questions, je t’invite à prendre rendez-vous pour une rencontre gratuite avec moi, ici.

Ensemble, on évaluera comment je peux t’aider.

Anne xo

Les chips m’ont littéralement sauté dans la bouche

J’aime les pique-niques, tu ne sais pas du tout à quel point. Les chips, les sandwichs, les salades de pâtes… Le bonheur. Qu’est-ce que je peux manger dans cette énumération ? Rien. Rien pantoute. C’est par choix, je sais. C’est surtout parce que je ne tolère plus d’être malade. Mais ça ne m’empêche pas de manger mes bas en voyant ce festin.

Je suis à cet événement familial et j’ai du fun. Je jase, je revois des gens que je n’ai pas vus depuis longtemps, il fait soleil… Le bonheur est dans la cabane. Les chips de maïs à la lime sont sorties sur la table. Je sens leurs odeurs m’appeler… Je vis une dualité. J’ai peur de les manger, car je sais que je ne pourrais plus m’en passer. Mais en même temps, quelques-unes… Juste quelques-unes…

Les chips ont gagné. J’en ai mangé, beaucoup. Je ne pouvais pu m’arrêter. Une vraie folle. Je n’ai par contre senti aucune once de culpabilité. J’étais contente, ça fitait avec mon feeling général. J’ai même rajouté un petit verre de rouge, tant qu’à être dans la joie.
En après-midi, j’ai commencé à gonfler. Solidement gonflé. J’étais enceinte de quoi, 4 – 5 mois, genre ? Là, je commençais à regretter. Bon, tu me diras :

Alex ! Ça sert à rien de regretter, faut vivre ! Tu l’as fait pis tu passes à autre chose.

En théorie, tu as parfaitement raison. En pratique, ben, c’est pas d’même que ça marche pantoute. Une bonne chance que j’étais en robe, crois-moi,  car j’aurais crevé un œil à quelqu’un à la force que mon bouton de pantalon aurait lâchée. Oui, je me sentais coupable.
Le soir, j’ai un souper d’amis. Dans mon cas, ce n’est jamais super de manger tard. L’acidité se forme dans mon estomac et je me sens mal. Je vois une belle salsa faite maison accompagnée de CHIPS DE MAÏS ! Noooooon !!! Elles me poursuivent ! Bon, j’ai tellement faim, je mange, sinon je serai pas d’humeur. La salsa est bonne ! Mais elle a plein de sucre. Pas grave, elle me saute dans la bouche toute seule.

Les_chips

J’ai déjà mal au ventre et j’en rajoute. C’est pas intelligent, je sais. Mais honnêtement, sur le moment, je m’en fous. Je passe une belle soirée, c’est ce qui compte.
Je ne dors pas de la nuit. Le lendemain, je mets des leggings, car mon ventre va exploser. Est-ce que je veux vivre comme ça ? Je suis si fière des progrès que j’ai ! J’ai 11 livres de perdues, des ongles 100X plus forts, ma peau est moins sèche et je dors mieux. Pourquoi Diable, je me laisserais guider par de la nourriture qui me fait mal ? Le plaisir pour moi est maintenant différent. Mon intuition guide mes choix en fonction de ma santé. Et le vrai bonheur, c’est exactement ça.

Maux_ventre